Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (...) > Mort du Mollah Omar : chaos à venir ou opportunité ?

AFGHANISTAN - PAKISTAN

Mort du Mollah Omar : chaos à venir ou opportunité ?

Une analyse d’Olivier Guillard, 10 août 2015

Et ce qui fut ces dernières années une rumeur relayée régulièrement de Kaboul à Islamabad, de Kandahar à Washington, s’officialisa dans les derniers jours de juillet : les autorités afghanes tout d’abord, suivies un jour plus tard par leurs ’’homologues’’ talibanes, annonçaient la mort du Mollah Omar, chef historique de l’insurrection talibane, intervenue … deux ans plus tôt (avril 2013) dans un hôpital de Karachi (où le chef taliban était soigné) ; un décès de mort naturelle survenue sur le sol afghan selon la ’’communication’’ des talibans pour qui le Mollah n’aurait jamais quitté l’Afghanistan depuis la chute du régime taliban et l’arrivée de la coalition américano-otanienne à l’automne 2001. Passons...

Au-delà des divers scénarios de sa disparition défendus ces derniers jours par ses sympathisants comme ses détracteurs, des affirmations des uns et des autres quant aux circonstances précises de cet événement loin d’être sans conséquences pour le présent (cf. cohésion de l’insurrection talibane ; poursuite des combats) et le futur immédiat (cf. discussions préliminaires de ‘paix’ entre Kaboul et les talibans) de ce pays éreinté par quatre décennies de conflit, le timing ne manquera pas d’interpeller l’observateur.

LIRE LA SUITE : voir document attaché en format .PDF ou
http://www.iris-france.org/observatoires/observatoire-strategique-de-lasie/

Mots-clés


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal