Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Accueil > Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) > Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) > Le TPP, la Chine et Obama

Le TPP, la Chine et Obama

Volume 8, numéro 7, 8 septembre 2015

Contenu
Le Congrès ouvre la voie à l’héritage du président Obama en matière de commerce international 2
Dévaluation du yuan chinois 3
L’objectif d’Obama de doubler les exportations en cinq ans n’est pas atteint 7
Études économiques et articles connexes ce mois-ci. 8

Résumé analytique

Le président Obama a tardé à lancer son programme de promo-tion du commerce international et il se trouve aujourd’hui dans la fâcheuse position de celui qui dispose maintenant des outils nécessaires à la conclusion d’un accord commer-cial très ambitieux, le Partenariat transpacifique (TPP), mais qui commence à manquer de temps pour être celui qui apposera sa signature au bas du document. Les derniers points d’achoppement, les élections canadiennes et les pri-maires présidentielles américaines constituent autant d’obstacles à la conclusion de l’accord qui est négocié à 98 % selon les Parties.

Le yuan chinois a subi une importante dévaluation le 11 août dernier, relançant le débat aux États-Unis sur la ma-nipulation des devises dans le but d’obtenir un avantage commercial injuste. Nous faisons le point ce mois-ci sur cette question qui anime depuis plusieurs années nombre d’élus américains.
Finalement, l’initiative de croissance des exportations lancée en 2010 par le président Obama n’a pas atteint l’objectif alors fixé de doubler les exportations en cinq ans. Le bilan des efforts accomplis et des résultats obte-nus est cependant jugé par plusieurs comme étant satisfai-sant, compte tenu de l’importante croissance de 48 % des exportations sur cette période.


Contenu
Le Congrès ouvre la voie à l’héritage du président Obama en matière de commerce international, p 2
Dévaluation du yuan chinois, p 3
L’objectif d’Obama de doubler les exportations en cinq ans n’est pas atteint, p 7
Études économiques et articles connexes ce mois-ci, p 8


Écrit par
Suivant


Partenaires

Banqu Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal