Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Calendier

Auteur


Accueil > Les auteurs > Durazo Herrmann_Julián

Julián Durazo Herrmann

Biographie

Julian Durazo-Herrmann est professeur de politique comparée des Amériques au Département de Science Politique de l’UQAM depuis juin 2007. Il détient un Doctorat en science politique de l’Université McGill à Montréal. Ses recherches portent sur la politique subnationale en Amérique latine, le néopatrimonialisme et les enclaves autoritaires, le fédéralisme et les transitions démocratiques. Présentement, il étudie les cas spécifiques de Oaxaca et Puebla, au Mexique, en essayant de démontrer de quelle façon le système de domination néopatrimoniale permet aux élites locales de profiter des opportunités ouvertes par la transition fédérale pour consolider ces enclaves autoritaires. En 2008, il publiait « Frontières territoriales et frontières politiques : la politique subnationale au Mexique » dans la Revue internationale de politique comparée. Le 1er janvier 2017, il devient co-directeur de l’Observatoire des Amériques avec Mme Nora Nagels.


Publications et événements



Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)