Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Auteur


Accueil > Les auteurs > D’Aoust_Anne-Marie

Anne-Marie D’Aoust

Biographie

Anne-Marie D’Aoust a complété son doctorat en science politique à l’University of Pennsylvania. Ses recherches se situent au carrefour de la pensée politique et des approches critiques des Relations Internationales et explorent les dimensions théoriques et empiriques des liens existant entre les émotions (plus particulièrement l’amour), la gouvernementalité, la sécurité et les pratiques néolibérales. Son projet de recherche actuel, intitulé « Migration de mariage et technologies de l’amour : comprendre la gouvernementalité de la migration de mariage en Europe et en Amérique du Nord », examine de façon comparée les mécanismes et pratiques par lesquels les migrants de mariage sont devenus partie prenante de la gouvernance sécuritaire de l’immigration. Avec William Walters (université Carleton), elle co-dirige un pôle de recherche nommé « HERMES : Migration, Culture et Politique » associé au groupe « Migration and Diaspora Studies » de l’université Carleton. Tous deux mènent également ensemble un projet de recherche sur « la sécurité et ses publics ». Celui-ci examine la relation entre les processus de sécurisation et les publics visés par ceux-ci, par exemple comment ces discours et pratiques constituent certains publics particuliers en association certains corps à des émotions particulières (peur, méfiance, danger). Elle est également la directrice de l’axe Paradigmes de la migration, de la diversité ethnoculturelle et religieuse et de la citoyenneté du Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté de l’UQAM.

Recherche et expertise

Théories critiques des Relations internationales ; sociologie de la discipline des relations internationales ; migration de mariage ; état et sexualité ; émotions, gouvernementalité et sécurité ; théories politiques féministes modernes et contemporaines


Professeure régulière

Département de science politique, UQAM


Publications et événements



Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)