Faculté de science politique et de droit Centre d'études sur le droit international et la mondialisation (CÉDIM) Bannière
Rechercher
Facebook

Activités - Séminaires et conférences


Organisé par



Entreprises multinationales et violations des droits humains : État des lieux de la stratégie du gouvernement canadien et propositions de la société civile, par Geneviève Paul

Mercredi 9 novembre 2016, de 12h30 à 14h au local A-1642 (UQAM)

Le CÉDIM et la CIDDHU présentent

« Entreprises multinationales et violations des droits humains : État des lieux de la stratégie du gouvernement canadien et propositions de la société civile »
par Geneviève Paul (agente de programme, Above Ground)

Sujet

Alors que la société civile, avec l’appui de certains États tels que l’Équateur, le Ghana, la Norvège et l’Afrique du Sud, se mobilisent afin de faire adopter un traité international visant à imposer des obligations juridiques internationales aux entreprises multinationales en matière de droits humains et de droit de l’environnement, que fait le gouvernement canadien ? Quelles réformes politiques et législatives ont été entreprises par le gouvernement canadien en la matière ? Dans quels buts ? Quel rôle peut jouer la société civile canadienne dans ce contexte ? La conférence de Mme Geneviève Paul offrira un bilan des transformations survenues au cours de la dernière décennie au Canada et ailleurs dans le monde (Europe, OCDE, ONU) et des projets de réformes législatives actuellement sur la table au Canada visant à rendre imputable les entreprises multinationales canadiennes responsables de violations de droits humains.

Bio

Geneviève Paul détient une maîtrise en droit international des droits humains de l’Université d’Essex (Royaume-Uni) et un baccalauréat en relations internationales et droit international de l’UQÀM. Avant d’intégrer la Fédération Internationale des ligues des droits de l’Homme (FIDH) à Paris, Geneviève a travaillé en éducation aux droits humains à Droits & Démocratie. À la FIDH, elle a dirigé le bureau Mondialisation et droits humains du secrétariat international, où elle a été amenée à travailler sur les droits économiques, sociaux et culturels et la responsabilité des acteurs économiques. Elle a mené des enquêtes en Amérique latine et en Asie portant principalement sur les investissements liés aux secteurs textile et extractif (minier, pétrolier, caoutchouc). Elle a siégé au comité de pilotage de la Coalition européenne pour la responsabilité sociale et environnementale des entreprises (ECCJ) et a activement participé aux débats sur ces enjeux au sein des Nations Unies.




Activités