> >

Politiques commerciales nationales et contrebande en Afrique : Cas des entrepôts du Bénin et de la Gambie

Mercredi 19 octobre à 14h30, au local A-1642 (UQAM)


Aly MbayeLa plus grosse part du commerce interrégional en Afrique n’est pas enregistrée et se fait sous forme de contrebande. Dans cette conférence, Aly Mbaye présentera son papier Politiques commerciales nationales et contrebande en Afrique : Cas des entrepôts du Bénin et de la Gambie. Celui-ci documente les différences dans les politiques commerciales et les différences de prix et le niveau de contrebande qui en résultent, en considérant les cas de deux États entrepôts que sont La Gambie et le Bénin. Le premier État, la Gambie, est presque entièrement enclavée dans le Sénégal, alors que le Bénin dépend fortement de son commerce avec le Nigéria. Pourtant le volume de commerce transfrontalier entre ces deux pays et leurs voisins immédiats, tel que le montrent les statistiques officielles, est étonnamment réduit du faitde la non-prise en compte de la contrebande dans ces données. À partir de ses résultats, il apparaît que la contrebande en Afrique est considérable, et résulte essentiellement des traditions commerciales héritées de la colonisation, de la nature artificielle des frontières et des disparités observées entre les pays africains, en termes de politiques commerciales.

Documents joints

Mots-clés : Afrique
Partager sur :

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin