> >

Les régimes politiques et la politique économique en Israël et au Brésil : quand l’économique déraille c’est la droite qui l’emporte

Jeudi 14 mars 2019 de 18h à 20h, salle R-M130, pavillon des Sciences de la Gestion (UQAM)


Le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) et le département de science politique de l’UQAM vous invitent à la conférence "Les régimes politiques et la politique économique en Israël et au Brésil : quand l’économique déraille c’est la droite qui l’emporte"

Date : Jeudi 14 mars 2019
Heure : de 18h à 20h
Lieu : Salle R-M130

Résumé :
La mise en cause du système politique et des partis politiques traditionnels touche la plupart des démocraties occidentales. Parallèlement, on assiste à la montée en puissance des régimes politiques de droite, voire d’extrême droite, et une opposition grandissante à l’État de bien-être social et à des politiques distributives. Plusieurs partis et gouvernements de gauche ont du mal à répondre aux défis de l’économie contemporaine, notamment ceux portés par la nouvelle division mondiale du travail - et les nouvelles formes d’organisation de la production et du travail - et par l’hégémonie financière. Ils finissent, eux aussi, pour adopter les préceptes néo-libéraux de l’ouverture, de la déréglementation et du retrait de l’État. Le résultat plus direct est leur incapacité d’adopter des mesures et des politiques anticycliques et de contrecarrer les crises économiques. Dans ce contexte, le retrait économique et la stagnation touchent à plein fouet le bien-être des couches moyennes, toujours inclinées à voter pour la droite, et de plus en plus influencées par les nouveaux canaux de communication et de participation sociale, notamment dans les réseaux sociaux.

L’objectif du séminaire/atelier est de mettre une lumière sur les événements politiques et économiques récents au Brésil et en Israël et discuter sur la difficulté de la gauche d’offrir des alternatives aux politiques - notamment macroéconomiques - néolibérales. Le premier a connu un changement de cap politique radical depuis les manifestations sociales de 2013. La destitution de la présidente du parti des travailleurs ainsi que l’élection d’un président d’extrême droite représentent une rupture assez importante du régime politique et des politiques sociales progressistes en vigueur depuis le début du millénaire. En Israël, alors que le Premier Ministre est accusé de malversations,l’alternative possible n’est pas la gauche, en pleine déroute, mais un nouveau parti dont le nom même, Bleu-Blanc, les couleurs nationales,l’ apparente au populisme.

Panélistes
Julien Bauer (UQAM)
Edison Rodrigues Barreto Junior (UQAM et Universidade Federal Fluminense)

Direction et Présidence
Michèle Rioux (CEIM-UQAM)
François Audet (IEIM-UQAM)

Entrée libre

Partager sur :

Événements à venir

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin