Accueil > Calendrier des activités > Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et (...) > Intégration pédagogique des TIC en contexte de coopération internationale : (...)

Intégration pédagogique des TIC en contexte de coopération internationale : exploration d’une étude de cas menée au Cameroun

Mardi 4 avril 2017, de 12h30 à 14h, local A-1715, Pavillon Hubert-Aquin (UQAM)

Par Audrey Dahl, Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS)

Conférence d’Audrey Dahl, professeure en éducation des adultes au Département d’éducation et formation spécialisées à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM)

Date : Mardi 04 avril 2017, de 12h30 à 14h00
Lieu : A-1715, 405 rue Sainte-Catherine Est

L’utilisation grandissante des technologies de l’information et de la communication (TIC) offre à la fois des opportunités de transformation sociale en démocratisant les moyens de communication tout en étant aussi créatrices d’inégalités sociales entre ceux qui ont accès et celles qui n’ont pas accès. Dès lors, elles font l’objet de différentes interventions de développement international. Cette présentation porte sur une étude de cas menée dans le cadre d’un projet de coopération internationale au Cameroun qui consistait à former des enseignantes du primaire à l’enseignement des TIC. Pendant deux mois, enseignantes et coopérant-e-s travaillent en collaboration et font face à diverses difficultés qui nuisent à l’appropriation technologique par les élèves et les enseignant-e-s. À partir d’une intervention de courte durée ayant comme préoccupation principale la pérennité dans l’utilisation des TIC, l’étude fait ressortir trois principaux thèmes concernant l’accès — non seulement sur le plan des infrastructures, mais aussi sur celui de la formation —, l’importance accordée aux TIC par les différents acteurs du projet, ainsi que l’approche pédagogique d’éducation populaire utilisée en contexte de coopération internationale. Ces thèmes sont mis en relation et font ressortir des éléments d’appropriation pédagogique des TIC, et ce, malgré un projet d’abord pensé dans une approche techniciste qui mettait avant tout l’accent sur l’accès aux technologies.

Avec les commentaires dArpi Hamalian, professeure au Département d’Éducation à l’Université Concordia, et véritable chef de file en matière d’andragogie.

Note biographique

Audrey Dahl est professeure en éducation des adultes au Département d’éducation et formation spécialisées à l’Université du Québec à Montréal (UQÀM). C’est d’abord en tant que praticienne et militante qu’elle s’est intéressée à l’éducation des adultes et à son pouvoir de transformation sociale. En effet, son travail au sein d’organismes communautaires l’a amené à vouloir réfléchir et expérimenter des approches pédagogiques émancipatrices. Ses études supérieures à l’Université Concordia ont porté principalement sur des pratiques d’éducation populaire que ce soit en contexte d’analyse critique des médias, d’enseignement des technologies de l’information et de la communication ou de partage de savoirs entre des personnes vivant avec des difficultés de lecture et d’écriture.

Arpi Hamalian travaille activement pour la démocratisation des savoirs. À l’Université Concordia, elle a occupé les postes de directrice du Département, de directrice des programmes d’études supérieures en sciences de l’éducation et en andragogie, et de directrice de l’Institut Simone-de-Beauvoir, renommé à l’échelle internationale dans le domaine des études des femmes. Membre honoraire à vie de l’Institut, elle a également été professeure-conseil au Centre des étudiants adultes de l’Université et a enseigné dans le cadre des programmes de doctorat interuniversitaires de l’École de gestion John-Molson (Concordia, UQÀM, Université de Montréal et Université McGill) et du Département de communication (UQÀM-Concordia). Elle est également coprésidente fondatrice de la Chaire d’études ethnique Concordia-UQÀM.

Elle cumule de nombreuses distinctions : Prix d’excellence en enseignement du Conseil de la vie étudiante de Concordia (1997) ; Prix des diplômés pour l’excellence dans l’enseignement de l’Association des diplômés de l’Université Concordia (2008) ; Médaille commémorative du 125e anniversaire de la Confédération du Canada en reconnaissance de l’importante contribution qu’elle a apportée au pays (1993) ; finaliste pour le Prix Émile-Ollivier de l’Institut de coopération pour l’éducation des adultes (2009) ; Prix de mérite du Y des femmes dans la catégorie Éducation.