en collaboration avec la Table de concertation sur la Région des Grands Lacs

Gouvernance et secteur minier : le défi congolais

30 et 31 mars : Auditorium de la Bibliothèque nationale du Québec

Par Groupe de recherche sur les activités minières en Afrique (GRAMA)

Pour plus d’informations : http://www.unites.uqam.ca/grama/Col...

À la veille des premières élections démocratiques à être tenues en République démocratique du Congo (RDC), l’un des pays africains les plus riches en ressources minières, et compte tenu des dynamiques économiques et politiques particulières créées par la période de transition, tant au niveau du pays que de l’ensemble de la région des Grands Lacs, cette conférence fut l’occasion de porter une attention particulière au rôle stratégique qu’occupe le secteur minier dans le développement de la RDC et de s’intéresser aux modes de gouvernance et aux formes de régulation politique qui accompagnent son développement.

Le Groupe d’experts sur l’exploitation illégale des ressources naturelles et autres richesses de la RDC, mis sur pied par le Conseil de sécurité des Nations unies avait suggéré dans son Rapport final que la gouvernance des ressources minières congolaises était un enjeu crucial pour la sécurité, la prospérité et le développement de l’ensemble de cette région d’Afrique. En réunissant autour d’une même tribune des représentants d’organisations internationales, de gouvernements, du milieu des affaires, de la recherche et de la société civile congolaise, ce colloque a permis d’ouvrir des espaces de discussion sur les modes de gouvernance et sur les initiatives permettant que les activités minières puissent contribuer au développement économique et social du pays dans la durée.