Accueil > Calendrier des activités > Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et (...) > La santé des mères, des nouveau-nés et des enfants au centre des politiques de (...)

ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

La santé des mères, des nouveau-nés et des enfants au centre des politiques de coopération internationale du Canada : bilan et perspectives

Jeudi 5 février 2015 de 18h à 20h30, UQAM

Par Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS)

ÉVÉNEMENT DE LA SEMAINE DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL
La santé des mères, des nouveau-nés et des enfants au centre des politiques de coopération internationale du Canada : bilan et perspectives

DATE : Jeudi 5 février 2015, de 18h à 20h30

LIEU : Local D-R200, Pavillon Athanase-David, 1430 rue St-Denis, UQAM, Métro Berri-UQAM

RÉSUMÉ :

À l’automne 2013, au cours d’une réunion de haut niveau sur la santé des mères et des enfants, le premier ministre Stephen Harper a annoncé que la santé des mères, des nouveau-nés et des enfants (SMNE) serait « la priorité absolue du Canada en matière de développement international ». Puis, en mai 2014, lors du « Sommet Sauvons chaque femme, chaque enfant » tenu à Toronto, le gouvernement canadien s’est engagé à verser 3,5 milliards de dollars pour cette cause durant la période de 2015 à 2020.

Étant donné le rôle central que donne le gouvernement actuel à ce thème, l’Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI), le Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) et le blogue Un seul monde ont trouvé important d’analyser plus en profondeur cet enjeu dans le cadre de la Semaine du développement international (SDI). En effet, quel bilan dressé et qu’en pensent les professionnels-les et intervenants-e-s de terrain ? Devrait-on revenir sur la SMNE telle qu’elle est envisagée par le gouvernement canadien actuel ? Si oui, de quelle façon ? Devrait-on élargir notre conception de la SMNE afin d’y inclure des enjeux fondamentalement politiques tels que les droits humains, la participation et l’empowerment des femmes et l’inclusion des femmes dans les processus décisionnels ? Devrait-on revoir la prémisse à l’effet qu’il faut « sauver » les femmes et les enfants perçu-e-s comme victimes plutôt qu’actrices et acteurs de changement social ? Comment assurer la prise en compte de déterminants sociaux de la santé et ainsi contribuer à réduire les inégalités sociales ? Comment assurer la pérennité de cette initiative grandement associée au gouvernement conservateur en cas de changement de gouvernement lors des prochaines élections fédérales en 2015 ? Voici quelques-unes des questions qui seront abordées en s’inspirant d’expériences variées provenant des quatre coins du monde.

CONFÉRENCIÈRES / CONFÉRENCIERS :

Les principes du Comité québécois femmes et développement sur la santé maternelle et des nouveaux nés
Anne DELORME, Coordonnatrice, Comité québécois femmes et développement (CQFD) de l’Association québécoise des organismes de coopération international (AQOCI)

Le renforcement des systèmes de santé en Afrique subsaharienne : quels enjeux pour la santé des mères, des nouveaux-nés et des enfants ?
Émilie ROBERT, Candidate au doctorat en santé publique, Centre de recherche du CHUM, Université de Montréal ; Consultante en recherche et évaluation de programmes et politiques de santé

La gratuité des accouchements et des soins pour les enfants : un outil de renforcement de l’empowerment des femmes et de leur capabilité en santé au Burkina Faso
Oumar MALLÉ SAMB, Ph.D, Enseignant à l’Institut de santé et développement de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Sénégal)

L’expérience du CECI en Bolivie : un Aguayo, pour un accouchement sans risque
Miriam ROULEAU-PEREZ, Ex-coopérante volontaire pour le Centre d’étude et de coopération internationale (CECI) en Bolivie et actuellement organisatrice communautaire au CLSC de Saint-Henri

AVEC LA PARTICIPATION DE :

Cathy WONG, Présidente du Conseil des Montréalaises et agente de développement du secteur jeunesse des YMCA du Québec

ORGANISÉ PAR :

  • Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI) ;
  • Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) ;
  • Blogue Un seul monde

Cet événement a été rendu possible grâce à l’appui du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement Canada (MAECD).

Nous tenons à remercier Valéry Ridde, titulaire de la Chaire de recherche en santé publique appliquée (santé mondiale) des Instituts de Recherche en Santé du Canada (IRSC) pour son appui fourni à cet événement en termes de programmation et de diffusion.

INSCRIPTION GRATUITE ET OBLIGATOIRE VIA LE FORMULAIRE CI-DESSOUS.

BIOGRAPHIES

Anne Delorme a près de vingt ans de carrière en développement international. Elle a œuvré au sein du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) ainsi que de plusieurs organisations canadiennes et internationales. Titulaire d’un MBA de l’Université McGill, elle se spécialise dans les thématiques d’égalité entre les femmes et les hommes, de développement du secteur privé et de développement économique. Elle est actuellement chargée de programme égalité entre les femmes et les hommes à l’AQOCI et coordinatrice du Comité québécois femme et développement (CQFD) et de la communauté de pratique Genre en pratique.

Emilie Robert est candidate au doctorat en santé publique à l’Université de Montréal et stagiaire senior du Programme interuniversitaire de formation à la recherche en santé mondiale (Santé-Cap). Ses travaux de recherche portent sur l’accès aux soins des populations vulnérables en Afrique subsaharienne et au Québec, l’évaluation de programmes et l’analyse des politiques de santé dans un contexte de santé mondiale. Emilie Robert est diplômée de l’Institut d’études politiques de Toulouse (France) et de l’Institut d’études du développement économique et social de l’Université Paris 1 (France).

Oumar Mallé Samb est docteur en santé publique de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Sociologue de formation, il est détenteur d’un Master Recherche en éducation et problèmes sociaux et d’un Master professionnel en chargé d’études sociologiques et enquêtes sociales obtenus à l’Université Victor Segalen de Bordeaux 2 (France). Il s’intéresse à la question de l’équité dans la mise en place des politiques sanitaires dans les pays en développement.

Juriste de formation, Cathy Wong est devenue la plus jeune présidente du Conseil des Montréalaises depuis sa création, et occupe le poste d’agente de développement jeunesse pour les YMCA du Québec. Après avoir présidé le Jeune Conseil de Montréal et le Forum jeunesse de l’île de Montréal, Cathy est aujourd’hui membre du conseil d’administration de la Société du 375e anniversaire de Montréal, du c.a. de Les Offices jeunesse internationaux du Québec, et du comité consultatif d’Élections Canada. Au cours de l’automne 2012, Cathy Wong fut l’une des 10 personnes concurrentes de l’émission télévisée « La Course Évasion autour du monde ». Aujourd’hui, elle est animatrice et chroniqueuse sur les ondes de CIBL et de la Première Chaîne de Radio-Canada. Ses engagements lui ont valu en 2009, le prix Hommage Bénévolat-Québec remis par le ministère de l’Emploi et de la Solidarité sociale, le prix Femmes de mérite du Y des femmes (2014), ainsi que le prix « Personnalité de la diversité 2014 » de l’agence de presse Médiamosaïque.

PERSONNE CONTACT :

Charles Saliba-Couture
Chargé de projets, CIRDIS
Fondateur et coordonnateur du blogue Un seul monde
514 987-3000, poste 6222
saliba_couture.charles@uqam.ca