Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP)

Bolivie : « Le MAS dans le labyrinthe des autonomies »

Manuel de la Fuente

Par Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP)

Manuel de la Fuente
Directeur du Centre d’études supérieurs universitaires (CESU) de l’Universidad Mayor de San Simón, Cochabamba

Vendredi 16 octobre 2016 12h30 – 14h00
Local A-5020,
Pavillon Hubert Aquin, UQÀM

Le MAS, le parti d’Evo Morales, a soumis au référendum le 20 septembre dernier les statuts d’autonomie de 5 départements, de 3 municipalités et de 2 territoires autochtones. Malgré la forte campagne pour le OUI, le taux de participation était faible et 65% des votes sont allés au NON. À quoi doit-on ce refus ? Le MAS proposera-t-il une alternative aux autonomies ou l’État restera-t-il centralisé ? S’agit-t-il de la fin de l’État plurinational ?

Commentateur : Jorge León, sociologue Équatorien, professeur invité au Département de science politique