Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophique de la justice et de la société démocratique | UQAM La déesse grecque Athéna - Musée archéologique du Pirée
15 avril 2016
affiche_angenot_robespierre_v3.pdf

MARC ANGENOT : Les portraits écrits de Robespierre

Vendredi 15 avril 2016 à 12h30, Salle A-6290, UQAM

Le Groupe de recherche en histoire des sociabilités vous invitent à

Une conférence de MARC ANGENOT Les portraits écrits de Robespierre

« Sa taille étoit de 5 pieds 2 ou 3 pouces ; son corps jeté d’à-plomb ; sa démarche
ferme, vive et même un peu brusque ; il crispoit souvent ses mains, comme par une
espèce de contraction de nerfs ; le même mouvement se faisoit sentir dans ses
épaules et dans son col qu’il agitoit convulsivement à droite et à gauche ; ses habits
étoient d’une propreté élégante, et sa chevelure toujours soignée ; sa physionomie,
un peu renfrognée, n’avoit rien de remarquable ; son teint étoit livide et bilieux, ses
yeux mornes et éteints ; un clignement fréquent sembloit la suite de l’agitation
convulsive dont je viens de parler ; il portoit toujours des conserves. Il savoit adoucir
avec art sa voix naturellement aiguë et criarde et donner de la grâce à son accent
artésien ; mais il n’avoit jamais regardé en face un honnête homme ».
Le portrait du Tyran, fait par Suard en 1794.

CONFÉRENCIER :
Professeur émérite à l’Université McGill, MARC ANGENOT est historien des idées et théoricien de la rhétorique. Il est membre de l’Académie des arts, des lettres et des sciences humaines du Canada et récipiendaire du Prix du Québec Léon-Gérin 2005 pour l’ensemble de son oeuvre. Il est notamment l’auteur de La parole pamphlétaire (Payot, 1982), 1889. Un état du discours social (Préambule, 1989) et L’histoire des idées (Presses Universitaires de Liège, 2015).

QUAND : Le vendredi 15 avril 2016, 12h30

LIEU : Salle A-6290, Pavillon Hubert-Aquin, UQAM (1255 rue Saint-Denis)

Organisé par

Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique


Démocratie et droits de la personne dans le discours islamiste : l’excommunication de la démocratie,  source de violence au Moyen-OrientPrévenir la radicalisation : enjeux, outils,  limites et perspectives