Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophique de la justice et de la société démocratique | UQAM La déesse grecque Athéna - Musée archéologique du Pirée
19 octobre 2018
se_minaire_islamophobie-2.pdf

Séminaire sur l’islamophobie au Québec

Convergence des discours islamophobes républicains et ethnocatholiques, légitimation des pratiques discriminatoires : la coalition « catho-laïque » en perspective

Vendredi 19 octobre 2018 de 17h30 à 19h, salle A-1715, pavillon Hubert-Aquin (UQAM)

Premier volet : Élite et islamophobie

Intervention par Jean-Charles Saint-Louis (Stagiaire postdoctoral, Département de sociologie, Université de Montréal)

Convergence des discours islamophobes républicains et ethnocatholiques, légitimation des pratiques discriminatoires : la coalition « catho-laïque » en perspective

Résumé

Dans cette présentation, je souhaite contribuer à éclairer le contexte discursif dont participent les reculs actuels à l’égard du pluralisme, dont les plus récents mouvements islamophobes. Je me pencherai plus précisément sur les interactions et affinités entre deux forces importantes dans les débats publics des dernières décennies, soit les discours ethnocatholiques et certains discours d’inspiration républicaine. Dans les circonstances actuelles, la convergence de ces discours forme ce qu’on peut appeler la coalition « catho-laïque », qui appuie sous divers modes la contention des pratiques religieuses minoritaires en même temps que la préservation de l’héritage catholique.
Je propose d’examiner le positionnement et les interactions de ces discours lors de deux consultations publiques récentes, qui constituent respectivement des périodes d’opposition et de coalition : 1) les États généraux sur l’éducation (1995-1996) ; 2) la Commission Bouchard-Taylor (2007-2008). Alors que la première consultation apparaît comme un moment de confrontation, autour de la question de la déconfessionnalisation de l’enseignement public, la seconde représente un moment de rassemblement, souvent nourri de topiques islamophobes communs, autour de positions pour l’essentiel compatibles quant à la régulation du symbolisme religieux dans l’espace public.
Ce survol des débats permettra de dégager certaines représentations de la collectivité, sentiments d’habilitation et autres certitudes que partagent, par-delà les désaccords et les oppositions circonstancielles, ces discours. Ces lieux communs sont au cœur des procès de légitimation qui ont mené, au cours des dernières années, à la régularisation de certains discours et pratiques discriminatoires – procès de normalisation dont participent la vague actuelle d’islamophobie et, plus généralement, les appels renouvelés à la régulation des pratiques symboliques minoritaires.

***
Le séminaire sur l’islamophobie au Québec, rendu possible par la Chaire UNESCO sur l’étude des fondements philosophiques, de la justice et de la société démocratique (UQAM) présentera tout au long de l’année des contributions de jeunes chercheurs.euses sur l’islamophobie au Québec, contribuant ainsi à rendre ce phénomène visible dans toute sa complexité.

Organisé par

Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique

Les émotions chez Démosthène : Le serment sur les morts dans le Discours sur la CouronneLancement de livre : Vers Deleuze. Nature, pensée, politique (collection « Mercure du Nord », PUL)