> >

La découvrabilité

Interview de Destiny Tchéhouali par Jean-Benoît Nadeau


« Parti à la découverte de l’Afrique, j’ai découvert la « découvrabilité ». Si vous ignorez ce que c’est, rassurez-vous : c’est très nouveau — le mot est apparu en 2016 dans Le grand dictionnaire terminologique de l’OQLF. La découvrabilité, c’est le « potentiel pour un contenu, un produit ou un service de capter l’attention d’un internaute ». En anglais, le mot discoverability remonte à 150 ans. C’était alors un concept de droit plutôt pointu. La discoverability a pris son sens moderne il y a dix ans alors que se développaient des techniques de référencement Web.

Je suis tombé sur la découvrabilité grâce à un Béninois installé au Québec depuis quelques années, Destiny Tchéhouali. En mai dernier, lors d’un forum sur le Web francophone organisé par Culture Montréal, j’avais été impressionné par sa présentation sur l’entrepreneuriat Web francophone en Afrique. Je suis donc allé le rencontrer à son bureau du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’UQAM, mais la conversation s’est très vite orientée sur son dada : la découvrabilité. »

Lire l’article complet sur le site Le Devoir

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure souple favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation.

Abonnez-vous au bulletin