> >

L’ALÉNA et la citoyenneté nord-américaine : un faux débat

Notes d’une présentation donnée dans le cadre du colloque "Construire les Amériques"


Contrairement à ce qui s’est produit dans le contexte de l’Union européenne (UE), l’intégration économique impulsée par l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) n’a pas été accompagnée de délibérations publiques profondes sur la portée et la signification du projet d’intégration sur le citoyen et la citoyenneté. L’explication la plus simple qu’on peut fournir de cette absence de débordement de l’économie sur les autres dimensions de la vie sociale et politique tient probablement au fait que l’ALENA aurait eu très peu d’effets juridiques directs sur le cadre normatif des trois pays concernés, avec le résultat que les débats de société sur la citoyenneté se sont poursuivis sans que l’on ait cru devoir faire de référence explicite à l’ALENA en tant que document susceptible d’avoir des effets sur la forme et le contenu de la citoyenneté elle-même. (suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin