> >

Bernard Duhaime est professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM et cofondateur de la CIDDHU

La protection des migrants contre les disparitions forcées ou involontaires : une approche basée sur les droits humains

Revue internationale de la Croix-Rouge, Volume 99 – n°905 – Les disparus


Ce texte propose d’aborder les disparitions forcées de migrants survenant durant leur parcours migratoire, ou une fois à destination, un phénomène n’ayant pas encore été exploré dans la littérature. Il traite de l’application du cadre normatif et analytique issu du droit international des droits de la personne et du droit des migrations aux disparitions forcées de migrants. Il est ensuite question des facteurs qui peuvent contribuer à ce phénomène dans divers contextes, dont celui des disparitions de migrants menées pour des raisons politiques, celles ayant lieu lors de la détention et de la déportation de migrants, de même que celles qui s’inscrivent dans le cadre d’activités de trafic ou de traite de migrants.

Pour lire l’article intégralement, veuillez consulter le site de la Revue internationale de la Croix-Rouge.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin