> >

Défense : les piliers de la confrontation entre les États-Unis et l’Europe

No 04-24. Août 2004


La thèse d’un fossé croissant entre les États-Unis et l’Europe sur les plans militaires et stratégiques est répétée avec tellement d’insistance depuis la fin des années quatre-vingt-dix que l’hypothèse d’un écart irrémédiable est aujourd’hui acceptée sans autre forme de procès par un grand nombre d’analystes : récemment encore, dans leur appel « pour le renouveau du partenariat transatlantique »1, Madeleine Albright et James Schlesinger écrivaient :

Le fossé qui ne cesse de se creuser entre les capacités militaires américaines et européennes rend plus difficiles coopération et interopérabilité en matière de défense transatlantique.

Certains tenants européens des doctrines atlantistes vont même jusqu’à diagnostiquer un « effacement inexorable de la France » dans le domaine militaire [Lellouche 2002, p. 6]. Ce « gap » est, suivant les cas, technologique ou budgétaire ou capacitaire, mais toujours décisif.
Définir les moyens et l’horizon de l’Europe de la défense nécessite d’examiner d’abord la réalité de cette thèse : doit-on souscrire sans réserve à l’existence d’un tel écart irrémédiable ? Il faut également voir dans quel affrontement théorique et stratégique s’inscrit le discours sur le gap. Nous constaterons que l’enjeu revêt des dimensions insoupçonnées qui impliquent, en bout de ligne f, une rupture dans la vision du monde entre les États-Unis et l’Europe.

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin