> >

Le contexte international et hémisphérique et les obstacles à la réalisation de la ZLEA


Alors que le processus de négociations de la ZLEA émerge dans un contexte international marqué par la signature de l’ALENA et l’ouverture du cycle d’Uruguay qui fonde l’OMC, le processus se situe aujourd’hui sur une toute autre toile de fond. L’ouverture d’un nouveau cycle de négociations lors de la Conférence ministérielle de Doha en novembre 2001 et le changement de stratégie américaine en matière de politique commerciale ont modifié les déterminants internationaux dans lesquels s’inscrit le processus de la ZLEA.

Sur le plan hémisphérique, la conjoncture politique et économique s’est détériorée dans de nombreux pays latino-américains. L’élection présidentielle brésilienne modifie également le paysage politique actuel dans la région. Au changement d’approche de la part de l’Administration américaine correspond également une évolution de la position des pays de la région sur la base nationale, sous-régionale ou même régionale. Finalement, la prolifération d’accords bilatéraux dans le continent des Amériques influence nécessairement la progression du processus de la ZLEA.

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin