> >

L’accord UE-MERCOSUR : le blocage agricole

No 05-22. Juin 2005

,

En 1992, moins d’un an après la création du Mercado Comun del Sur c’est à dire de la zone de libre échange entre l’Argentine, le Brésil, l’Uruguay et le Paraguay, également appelée MERCOSUR, la Commission européenne signait un Accord Inter institutionnel afin de lui fournir une aide technique et institutionnelle. Cette relation entre la Communauté européenne et le MERCOSUR∗ se renforçait trois ans plus tard avec l’Accord cadre de coopération interrégionale signé le 15 décembre 1995 à Madrid et entré en vigueur le 1er juillet 1999. Cet Accord cadre consiste principalement en trois éléments : dialogue politique, coopération et questions commerciales. Mais son principal objectif est la préparation de négociations pour un Accord d’association interrégionale entre l’Union européenne (UE) et le MERCOSUR qui doit inclure la libéralisation de tout le commerce de biens et services pour parvenir au libre échange en conformité avec les règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

(Suite dans le document pdf)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin