> >

La notion de déficit démocratique dans le contexte de la globalisation des marchés : le cas de la ZLÉA

No 03. Avril 2003


Comment peut-on évoquer l’idée d’un déficit démocratique dans le contexte des Amériques quand on sait que le respect de la démocratie est précisément le critère qui permet d’exclure Cuba des négociations ? Le fait d’avoir été élu en conformité avec les normes et les règles des constitutions en vigueur légitime l’accès aux tables de négociations de la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) ; pour invoquer l’idée de déficit démocratique il faut donc aller au-delà de ce critère formel, et c’est ce que je voudrais faire dans les pages qui suivent.

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin