> >

Conjoncture : organisations sud-américaines (2006-2007)


Brunelle, D., « Conjoncture : organisations sud-américaines (2006-2007) », de Bertrand Badie et Sandrine Tolotti (dir.). État du monde 2009, 2009, 320 pages.

Depuis 1994, l’entrée en vigueur de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) a
considérablement renforcé l’intégration du Mexique avec ses deux partenaires du Nord, au détriment
des liens historiques du pays avec l’Amérique latine. La première victime de ce repositionnement avait
alors été le projet porté par l’Association latino-américaine d’intégration (Aladi), réunissant les dix plus
importants États d’Amérique du Sud et le Mexique. Parallèlement, le lancement à Miami (décembre
1994) du projet continental de Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA) mettait à mal l’ensemble
des accords d’intégration. Seul le Marché commun du sud de l’Amérique (Mercosur), créé lui aussi en
1994, a paru relever le défi, en se constituant en contrepoids au modèle d’intégration fondé sur la
libéralisation systématique des marchés, incarné par l’ALENA.

[Suite dans le document joint]

  • Couverture verso

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin