> >

Un monde d’États, un monde de firmes : défis de régulation en ce XXIe siècle multipolaire

Geostrategie Oct-Nov 2015

,

Introduction
Certes, la crise de 2008 et ses suites ont provoqué des
réactions de repli national que l’on peut qualifier de
« protectionnistes ». Mais elles sont les symptômes
d’une intégration mondiale mal maîtrisée, plutôt que les signes
d’une tendance lourde de longue durée à la baisse des flux commerciaux
ou d’investissements. Chose certaine, les institutions
politiques sont dépassées et confrontées aux récentes transformations
économiques et financières qui remettent en cause la
stabilité et la légitimité du système capitaliste, dont la survie
dépendra davantage de l’émergence de nouvelles régulations
des processus d’intégration a  grande échelle, que d’un retour
de l’interventionnisme national. Rien ne garantit une telle
émergence institutionnelle, ni la forme qu’elle pourra prendre
dans un monde globalisé, mais de plus en plus divisé et
multipolaire.

Pour lire l’article au complet, consultez le site http://www.geostrategique.com


Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure souple favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation.

Abonnez-vous au bulletin