Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du sud et sa diaspora (CERIAS)

Une scène politique désolante

Où va l’Afghanistan ?

Une analyse d’Olivier Guillard

Mark Bradley, 20 décembre 2017

"Trois ans et trois mois après son entrée en fonction, entre déception, contestation et enfermement rappelant son prédécesseur (Hamid Karzaï, 2001-2014), le Président Ashraf Ghani apparaît de plus en plus contesté et isolé, y compris dans son propre camp. Sa résistance à organiser des élections parlementaires, son management confinant à l’autoritarisme là où le consensus serait un meilleur allié, lui nuisent gravement. A l’image de la manifestation du 2 décembre dans le Sud (province de Kandahar) à laquelle participaient plusieurs dizaines de parlementaires et d’anciens responsables gouvernementaux, l’aversion à son autorité (déjà relative) gagne du terrain ; parallèlement, les appels à la convocation d’une loya jirga (assemblée populaire traditionnelle) pour passer outre les blocages gouvernementaux du moment se font plus pressants."
LISEZ LA SUITE ICI : http://www.iris-france.org/104424-ou-va-lafghanistan/