Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du sud et sa diaspora (CERIAS)
Accueil > Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (...) > Les hijras : une communauté « transgenre » en voie de disparition (...)

À lire

Les hijras : une communauté « transgenre » en voie de disparition ?

Mathieu Boisvert est directeur du CERIAS

« L’homosexualité enfin décriminalisée ! Des milliers de citoyens indiens se sont réjouis en ce début septembre 2018 lorsque la Cour Suprême indienne a décriminalisé l’homosexualité lors d’un jugement historique, félicité par de nombreuses associations indiennes et internationales ».

Cette même cour avait, le 15 avril 2014, déjà reconnu légalement un « troisième genre », large catégorie sociale incluant à la fois hijras et autres identités LGBTQ. Les hijras constituent une catégorie sociale sud-asiatique traditionnelle particulière : nées dans un corps d’homme, ces personnes se considèrent femmes et vivent en communautés relativement hermétiques. Bien que plusieurs hijras soient attirées sexuellement par les hommes, l’orientation sexuelle n’est pas un critère pour devenir hijra. Selon le rapport des Nations unis présenté par Sam Winter (2012), il y aurait entre cinq et six millions de hijra en Asie du Sud.

Pour lire la suite, voir :
https://theconversation.com/les-hijras-une-communaute-transgenre-en-voie-de-disparition-106412