Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du sud et sa diaspora (CERIAS)
Accueil > Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (...) > Narendra Modi, un Premier ministre nationaliste à Delhi

Narendra Modi, un Premier ministre nationaliste à Delhi

Une analyse d’Olivier Guillard

Mark Bradley, 21 août 2015

Rompue à l’exercice depuis le départ de la couronne britannique au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la « plus grande démocratie du monde »– aujourd’hui 9e économie mondiale – a donné la mesure de son appétence pour les grands rendez-vous politiques nationaux voilà tout juste un an, en organisant en avril-mai 2014 ses 16e élections législatives. À l’occasion de ce scrutin printanier, deux électeurs sur trois s’étaient rendus aux urnes. En faisant subir un revers historique au parti du Congrès (la formation de la dynastie Nehru-Gandhi) et au gouvernement sortant (seulement 19 % des suffrages exprimés), l’électorat sanctionnait autant l’administration sortante qu’il ouvrait grand les bras au changement, de management et de dirigeants.

LIRE LA SUITE : document ci-joint