Les politiques d’aide au développement des Pays-Bas par Arianne Cardinal

Évolution des politiques de 1990 à aujourd’hui

Après cinquante ans de développement, la communauté des donneurs se questionne sur les modalités et principes de l’aide publique au développement, constatant que les résultats en la matière ne sont pas aussi flagrants qu’on l’aurait voulu. Ainsi, les principaux donneurs réunis au Comité d’aide au développement de l’OCDE commencent une réflexion qui mène bientôt à une réforme pour plus d’efficacité de l’aide (cohérence et harmonisation), et, pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement (réduction durable de la pauvreté).

Parallèlement à ce débat qui a lieu depuis quelques années au sein du CAD, il est intéressant d’étudier et d’analyser l’évolution des politiques d’aide au développement d’un pays comme les Pays-Bas. En effet, comment un pays nordique considéré comme progressiste se situe, à travers le temps, par rapport au CAD, c’est-à-dire par rapport aux autres donneurs et aux tendances observables dans le contexte international.

Dans le présent travail, nous tenterons donc de prouver deux hypothèses, l’une se référant aux concepts de la cohérence et de l’harmonisation, l’autre, se référant à l’existence ou non d’une préoccupation sécuritaire dans les politiques néerlandaises de coopération au développement. Ainsi, dans la première partie du travail, nous démontrerons que l’évolution des politiques néerlandaises va, depuis une dizaine d’années, vers une harmonisation avec les principes du CAD. Dans la seconde partie, nous démontrerons qu’il y a bel et bien une préoccupation sécuritaire dans la politique néerlandaise d’aide au développement, et que les Pays-Bas occupent un rôle de précurseur au CAD quant à l’intégration de cette dimension dans la coopération au développement.