Mobilisations communautaires et activités minières étrangères au Pérou : sur d’anciens terrains, des mouvements nouveaux

À l’ère de la mondialisation et de la crise écologique, la critique renouvelée du productivisme, du consumérisme et des inégalités internationales a ouvert un champ d’action à des formes inédites de mobilisation sociale et économique capables d’instrumentaliser les règles du marché au profit de causes associées au développement durable et à la responsabilité sociale des entreprises (RSE). La normalisation, la certification, la vérification, entre autres, se sont alors imposées dans un nouveau modèle d’encadrement des activités économiques qui laisse une grande place aux organisations non gouvernementales. La propagation rapide de ces pratiques, des firmes multinationales jusqu’aux communautés paysannes du Sud, exige qu’on se questionne sur leur institutionnalisation : à quoi ressemblera ce nouveau cadre de régulation ? Va-t-il renforcer ou bien trahir sa prétention au développement durable et à la RSE ? À quels principes doit-il sa légitimité ?

Ce livre, accessible aux citoyens intéressés, aux étudiants et aux gestionnaires, mais rédigé par des spécialistes, explore ces questions à travers quatorze études multidisciplinaires des nouvelles pratiques économiques se réclamant du développement durable et de la RSE.

Laforce, Myriam. 2010. « Mobilisations communautaires et activités minières étrangères au Pérou : sur d’anciens terrains, des mouvements nouveaux », chap. in C. Gendron et al. (dir.), Développement durable et responsabilité sociale. De la mobilisation à l’institutionnalisation, Montréal : Presses Internationales Polytechniques, p. 45-64.