Accueil > Calendrier des activités > Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et (...) > Documenter, comprendre et prévenir la traite des personnes : perspectives (...)

Documenter, comprendre et prévenir la traite des personnes : perspectives nationales et internationales

Lundi 15 avril 2013 - 12h30 à 14h

Local A-1715, pavillon Hubert-Aquin, 400 rue Sainte-Catherine Est

Documenter, comprendre et prévenir la traite des personnes by Cirdis, Uqam on Mixcloud

Présidé par Bernard Duhaime, professeur, Département de science juridique, UQAM.

La traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle : entre déni et invisibilité

Sandrine Ricci, étudiante au doctorat, chargé de cours en sociologie à l’UQAM et chercheure à l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF).

Sandrine Ricci est étudiante au troisième cycle en sociologie à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Inscrit dans le champ de la sociologie des rapports sociaux de sexe, son projet de recherche doctorale a pour ambition de contribuer à l’actualisation des analyses féministes des manifestations contemporaines de la violence envers les femmes. Sandrine Ricci est également chargée de cours à l’UQAM et coordonnatrice du Réseau québécois en études féministes (RéQEF). De 2005 à 2010, elle a œuvré comme professionnelle de recherche au sein de l’Alliance de recherche entre l’Institut de recherche et d’études féministes et Relais-femmes (ARIR), membre de l’équipe travaillant sur les discours et les pratiques du mouvement des femmes québécois, ainsi que de l’équipe portant sur la traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle. Cette dernière a poursuivi ses travaux de façon indépendante et a publié son rapport de recherche en décembre 2012, intitulé « La traite des femmes à des fins d’exploitation sexuelle : entre déni et invisibilité » (les Cahiers de l’IREF).

La traite des mineurs : législation et réalités différentes

Sabrina Tremblay-Huet, étudiante à la maîtrise, Droit international, UQAM.

Les particularités des cadres juridiques international et canadien entourant la traite des enfants seront abordées afin de mettre en contexte quant aux protections légales supplémentaires qui leur sont accordées. Des cas de traite de mineurs au Canada seront présentés, leur réalité ensuite mise en parallèle avec celle des enfants victimes de la traite en Afrique centrale, particulièrement en République du Congo (Brazzaville). Des pistes de réflexion sur la possibilité d’une prévention et une poursuite plus optimales de la traite des enfants seront proposées pour clore cette section.

Cet évènement est organisé en partenariat avec la Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) et avec la participation de l’Institut de recherches et d’études féministes (IREF).