Responsabilité sociale : le défi des sociétés minières canadiennes

Entrevue avec Bonnie Campbell - Journal des Alternatives

Bonnie Campbell, 9 juin 2013

« Il y a une absence de traçabilité, d’imputabilité, si les projets de RSE ne sont pas ancrés dans des politiques publiques portées par des acteurs locaux et émanant de discussions qui impliquent les communautés et leur gouvernement », souligne Bonnie Campbell, professeure d’économie politique à l’UQAM et directrice du Groupe de recherche sur les activités minières en Afrique (GRAMA).

Il arrive parfois que les budgets de l’aide soient utilisés pour appuyer des politiques de RSE ou pour faire la promotion d’intérêts économiques canadiens. Dans ce genre de situation, « on est en train d’utiliser le budget de la coopération pour faire tout à fait autre chose que la promotion des stratégies et des politiques publiques de développement sur le long terme », commente Mme Campbell.

http://journal.alternatives.ca/spip.php?article7403