Accueil Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) Page d'accueil - Projet d'études sur les technologies de l'information et des communications (ÉTIC) - CEIM
Accueil CEIM / Accueil ÉTIC / Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) / Frances Perkins : une progressiste dans l’action

Frances Perkins : une progressiste dans l’action

Puce noire 29 octobre 2010 , Omer Moussaly

En 1933, Roosevelt nomma Frances Perkins secrétaire au Travail, poste qu’elle occupa jusqu’en 1945. En tant que ministre engagée à améliorer la condition ouvrière, elle a su défendre ses prises de position avec conviction. Par contre, avant d’accepter la nomination, Perkins rencontra Roosevelt en privé avec une liste des programmes sociaux qu’elle voulait mettre en place.
À quelques rares exceptions, Roosevelt appuya les objectifs et le programme de sa protégée, qui joua un rôle clé dans la rédaction du New Deal et contribua à la réalisation de la loi sur la sécurité sociale de 1935 (The Social Security Act).

(Suite dans le document joint)

Documents joints

Partager

Partager sur Facebook  
Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) ceim @uqam.ca Retour en haut de la page
Nos partenaires        Université du Québec à Montréal (UQAM)        Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)        Fond de recherche sur la société et la culture | Québec        Ressources humaines et Développement des compétences Canada