Accueil - Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC) Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC) Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)
Accueil CEIM / Accueil GRIC / Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) / Un an après l’attentat du 29 janvier : combattre l’islamophobie

Un an après l’attentat du 29 janvier : combattre l’islamophobie

Puce noire Lundi 29 janvier 2018, de 17h30 à 19h, salle A-5020, pavillon Hubert-Aquin (UQAM)

Échanges avec Asmaa Ibnouzahir

L’attentat du 29 janvier 2017 à la mosquée de Sainte-Foy (6 morts, 8 blessés physiques, des dizaines de blessés psychiques) a lieu après plusieurs décennies d’islamophobie savante et populaire au Québec et dans le reste du monde. Le choc politique provoqué par cet attentat est ambivalent. Des prises de conscience, des discours et des initiatives ont émergé dans l’espace public. Mais la banalisation de discours et groupes xénophobes décomplexés menace dans le même temps ces initiatives. Et les résistances à nommer, voir et combattre ce racisme anti-musulman-e-s n’ont pas faibli.

Il est toujours aussi urgent de réfléchir aux stratégies de défense et de lutte contre l’islamophobie : Quels résultats ont eu les luttes passées ? Quels défis spécifiques aujourd’hui ? Comment s’organiser ?

Chercheuse, intervenante, conférencière, autrice, militante, Asmaa Ibnouzahir viendra échanger sur ces thèmes, à partir de son expérience et de ses recherches.

Conférencière
Asmaa Ibnouzahir, Conférencière, consultante, enseignante

Asmaa Ibnouzahir est née au Maroc en 1980 et a immigré au Canada avec sa famille en 1994. Dès son arrivée au Québec, elle s’est engagée comme bénévole dans diverses initiatives dans les établissements scolaires qu’elle fréquentait ou avec des organismes communautaires.
Ancienne stagiaire du programme Québec sans frontières, elle a travaillé comme spécialiste en nutrition d’urgence humanitaire, et cela l’a conduite à une quinzaine de pays en Afrique, en Asie et en Europe avec diverses ONG et agences de l’ONU, avant de compléter une autre maîtrise en 2016 à l’université de York en Études de genre et féminisme.

En parallèle à son cheminement académique et professionnel, Asmaa intervient depuis 2006 dans les débats publiques comme consultante et conférencière pour les droits humains – en particulier, les droits des femmes et des minorités religieuses au Québec, et les questions liées à l’immigration, à la laïcité, à la religion dans la sphère publique, et au statut des femmes en Islam.
Elle était également membre depuis 2011 du groupe de dialogue féministe interreligieux Maria’M, où elle était dans le comité de coordination pendant quatre ans. En 2013, elle a co-fondé la Collective des féministes musulmanes du Québec ; et en 2017, elle a fondé l’Institut F, un organisme qui vise l’épanouissement des filles et des femmes musulmanes au Québec par des programmes d’éducation, de recherche et de développement. En 2014, elle a contribué à l’ouvrage : Religions et laïcité, pour un nécessaire dialogue, paru chez Fides, et en 2015, elle a publié son livre : Chroniques d’une musulmane indignée, paru chez Fides également.

Lundi 29 janvier 2018, 17h30-19h00
Salle A-5020, Pavillon Hubert-Aquin, UQAM
Inscription obligatoire (sans frais) à l’adresse suivante : oird@uqam.ca

Partager

Partager sur Facebook  
Groupe de recherche sur l'intégration continentale (GRIC) gric @uqam.ca Retour en haut de la page
Université du Québec à Montréal (UQAM)            Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)            Fond de recherche sur la société et la culture | Québec            Ressources humaines et Développement des compétences Canada