> >

« Les Voies ensoleillées » et la politique énergétique canadienne à l’ère Trudeau

Janvier 2017


Résumé

Confronté à une dépendance économique grandissante envers l’exploitation des énergies fossiles (le pétrole dans notre exemple), le gouvernement Trudeau louvoie de manière à concilier des objectifs ambitieux en matière environnementale et le développement concomitant du secteur énergétique canadien. Il s’agirait ainsi d’une différence de style plutôt que d’une rupture fondamentale avec le gouvernement Harper, qui rêvait de faire du Canada une superpuissance énergétique, le pétrole constituant en quelque sorte un premier grand test politique du nouveau gouvernement Trudeau. Notre argument se base sur le rôle structurant du secteur pétrolier pour l’économie canadienne, ce qui peu importe la coloration partisane restreint considérablement l’orientation générale de la politique énergétique.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin