> >

Laos : les trois défis du Premier ministre Thongloun


« Après une décennie de croissance stimulée essentiellement par l’exploitation des matières premières et agricoles, la chute des cours mondiaux a fait prendre conscience au Premier ministre Thongloun Sisoulith de la nécessité de procéder à une diversification de la politique nationale au Laos. Cela fait quatre ans que le pays connaît un ralentissement économique doublé d’un durcissement très critiqué de la répression en matière de libertés civiles et des droits politiques de la population. Or le gouvernement ne doit pas oublier que l’économie du Laos est terriblement dépendante de son ouverture aux acteurs externes, dont ses trois puissants voisins (Chine, Thaïlande et Vietnam), sur lesquels reposent précisément la stabilité socio-économique du pays et la légitimité du pouvoir de l’État-Parti. »

Lisez un extrait de l’article sur Asialyst

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin