> >

Régulation et numérique : Le cas de la télévision canadienne à l’ère d’Internet

Par Rémy-Paulin Twahirwa


Résumé

En 2013, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) lançait une consultation nationale sur l’avenir de la télévision canadienne, Parlons télé. Dans le cadre de cet article, nous revenons sur les principaux enjeux au cœur de cette exercice consultatif de l’organisme de réglementation. À partir de l’analyse des documents soumis au et par le CRTC par les différents participants et une recension des écrits portant sur la télévision canadienne, nous discutons des défis et des transformations qui touchent actuellement ce marché. Cet article suggère que l’organisme de réglementation dispose en fait d’une influence somme toute restreinte sur le rôle et les responsabilités des « nouveaux joueurs », à savoir ceux de l’ère du numérique tels que Netflix. L’article clôt sur les récentes décisions rendues par le CRCT à la lumière des discussions qui ont eu lieu durant Parlons télé.

Mots-clés : télévision, Netflix, CRTC, Canada, Internet, régulation, OTT

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin