> >

La fin de la neutralité du Net aux États-Unis : quelles conséquences sur le marché mondialisé des contenus culturels numériques ?

Volume 12, numéro 10, décembre 2017


Résumé analytique

Ce dernier numéro de l’année 2017 propose une analyse des conséquences que pourrait entraîner l’abolition du règlement en matière de neutralité du Net aux États-Unis sur le marché culturel numérique mondial. Nous présentons d’abord la trajectoire des débats controversés autour du principe de neutralité du Net aux États-Unis et les motivations ayant conduit la Federal Communications Commission (FCC) à déréguler le secteur des services de télécommunications en mettant un terme à l’application de ce principe. Nous exposons ensuite quelques effets que cette nouvelle orientation de la FCC pourrait engendrer pour les industries culturelles (en particulier le secteur audiovisuel) et les accords commerciaux comme l’ALENA. Le deuxième article de ce numéro constitue un résumé des faits saillants de la récente étude du Fonds des médias du Canada (FMC) sur les nouvelles réalités concurrentielles du marché mondialisé des contenus, mettant en lumière les transformations structurelles et les opportunités à saisir à l’ère numérique pour les producteurs, diffuseurs et distributeurs. Le numéro s’achève sur un bilan du projet de marché unique numérique européen, avec les avancées en matière de commerce en ligne, de régulation des GAFA et d’accès élargi aux œuvres européennes. Bonne lecture.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin