> >

La réunification coréenne

Quel est le scénario le plus plausible ?

,

Résumé

Dès la division en 1945, la réunification est un des enjeux essentiels entre les deux Corées. Elle est cruciale non seulement pour la sécurité et le développement des deux sociétés, mais également pour la stabilité et la prospérité de l’Asie du Nord-Est. Pendant plus d’un demi-siècle, plusieurs scénarios de réunification ont été envisagés, mais chaque scénario contient ses propres limites et pendant ce temps les tensions persistent toujours sur la péninsule coréenne. Dans cet article, nous nous proposons d’analyser les discours et les perspectives concernant la réunification coréenne et d’identifier un scénario réalisable. Les scénarios existants peuvent être divisés en trois catégories : celui de l’absorption sans consentement mutuel, celui de l’absorption avec consentement mutuel et celui d’une intégration évolutive. À travers cet examen, nous voulons préciser les limites des scénarios existants et proposer quelques points de repère pour concevoir une piste appropriée pour la réunification. Selon nous, le seul scénario réaliste est celui d’une intégration évolutive.

L’article est paru dans le 55e numéro de la Revue Interventions économiques de 2016 : D’un régionalisme à l’autre : intégration ou interconnexion ?

Pour lire l’article complet : http://journals.openedition.org/interventionseconomiques/2896

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin