> >

Chronique des Amériques. Du Sommet de Québec au Forum social mondial


Brunelle, Dorval. 2010. Chronique des Amériques. Du Sommet de Québec au Forum social mondial. Presses de l’Université Laval, 258 p.

Résumé

Le présent ouvrage retrace le parcours des mobilisations sociales organisées à la grandeur des trois Amériques contre un ambitieux projet promu par les États-Unis d’instaurer une intégration à grande échelle réunissant 34 des 35 pays du continent.

Ces mobilisations suivront pas à pas les étapes des négociations commerciales officielles et elles prendront la forme de sommets sociaux parallèles qui seront convoqués successivement à Santiago, à Québec, à Monterrey et à Mar del Plata, en Argentine, en novembre 2005, alors que chefs d’État et de gouvernement n’auront plus qu’à prendre acte de l’échec de leur projet d’intégration économique.

Cette victoire citoyenne de grande envergure est unique dans les annales du continent et, pour prendre la pleine mesure de ce résultat, il faut aussi aller regarder du côté des forums sociaux mondiaux qui ont été convoqués à compter de 2001.

L’originalité de l’approche proposée ici tient au fait que l’auteur a abordé ce dossier à la fois en tant que chercheur et en tant qu’acteur puisqu’il s’est trouvé impliqué aux premières lignes de l’organisation des mobilisations entourant la contestation du projet de Zone de libre-échange des Amériques à l’époque.

(Voir la table des matières dans le document joint)

Cliquez ici pour commander l’ouvrage.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin