> >

Canadian Foreign Policy : A Linguistically Divided Field

,

Jérémie Cornut et Stéphane Roussel. « Canadian Foreign Policy : A Linguistically Divided Field », Revue canadienne de science politique, vol. 44, no. 03, pp. 685-709.

* Les auteurs sont respectivement chercheur associé et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en politiques étrangère et de défense canadiennes

Abstract. This study analyses the French-language scholars’ place in Canadian foreign pol- icy. More precisely, it measures and compares their productions in French and in English out- put ! and the citations to this output impact ! in works by English-language scholars. The output is measured using the Canadian Foreign Relations Index. Then a representative sample of bib- liographies taken from books and articles written by English-language scholars and published between 1997 and 2007 is analyzed. Various conclusions on the place of French and French- language scholars in the field are drawn from these data, including their small contribution to Canadian foreign policy and the absence of citations to works in French by English-language scholars. Political implications of the results are discussed.

L’article est disponible en version intégrale ici : http://bit.ly/rLifTy

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin