> >

Abenomics : la réponse du Japon à la crise


Voici un article de Éric Boulanger, que vous pouvez retrouver dans le numéro 3088 de la revue Diplomatie pour le mois d’avril 2014.

Le Premier ministre Shinzo Abe prend le pouvoir en décembre 2012.
Aussitôt, il met en branle un vaste chantier de relances et de
réformes économiques – surnommées « Abenomics » – qui
auront comme objectif, selon lui, de faire à nouveau du Japon « le
moteur de la croissance économique mondiale », un rôle qu’il a
été incapable de jouer depuis vingt ans en raison principalement
de la déflation structurelle, mais aussi d’un endettement massif
de l’État et d’un ensemble de régulations socio-économiques
et politiques nuisibles aux investissements et à l’innovation.

Éric Boulanger. (2013). « La réponse des autorités japonaises à la crise ». Diplomatie, n°64, septembre-octobre, pp.82-87.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin