> >

Les conséquences économiques et sécuritaires de la réélection de Shinzo Abe au Japon

La Chronique de l’Observatoire

,

Nous présentons ici une courte analyse des conséquences économiques et sécuritaires de la réélection du premier ministre Shinzo Abe à la tête du Japon en décembre 2014. Mais avant d’aller plus loin, il est bon de noter qu’en déclenchant des élections anticipées après deux ans seulement dans son mandat, Abe mettait fin à une série de rumeurs concernant son avenir politique à titre de président du Parti libéral-démocrate (PLD) et de premier ministre.

Cette chronique est tirée d’une conférence et d’une table ronde qui se sont tenues le 23 janvier 2015 à l’UQAM dans le cadre des activités de l’Observatoire de l’Asie de l’Est : Chine, Japon, Corée du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM). Le texte principal, écrit par Éric Boulanger, est suivi des commentaires du professeur Joseph Chung.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin