Observatoire de l'économie politique de défense (OEPD) Groupe ressource sur l'industrie militaire et la sécurité (GRIMS) Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) Chaire de recherche du Canada en politiques étrangère et de défense canadiennes (PEDC)
Les suites de la huitième rencontre ministérielle de Miami et les négociations de la ZLÉA : échec ou repli stratégique ?
- Dorval Brunelle, No 03-27. Décembre 2003

Depuis l’entrée en vigueur de la Loi commerciale de 20021 les négociations commerciales des États-Unis d’Amérique (UEA) ont essuyé deux revers : le premier, lors des négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Cancun, en septembre ; le second, lors des négociations de la Zone de libre-échange des Amériques (ZLEA), à Miami, en novembre 20032. Ces deux revers sont en grande partie imputables aux contraintes imposées par le Congrès lors de l’octroi de l’Autorisation pour la promotion commerciale (APC)3 prévue dans la loi de 2002. Cependant, ces revers n’ont ni la même signification ni la même portée, et il se pourrait que le compromis négocié avec le Brésil à Miami ait un autre objectif, celui de calmer les appréhensions, aussi bien à l’intérieur des EUA qu’à l’intérieur des Amériques, face à la montée de la puissance commerciale de la Chine.

(Suite dans le document joint)



Université du Québec à Montréal (UQAM) Institut d'études internationales de Montréal (IEIM) Haut