Observatoire de l'économie politique de défense (OEPD) Groupe ressource sur l'industrie militaire et la sécurité (GRIMS) Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM) Chaire de recherche du Canada en politiques étrangère et de défense canadiennes (PEDC)
Chronique d’une fragilité persistante : les dilemmes politiques de la FIAS
- Samir Battiss, 21 janvier 2008

Sur fonds d’enjeux nationaux électoraux (au Canada et au Pays-Bas) et internationaux (crédibilité et avenir de l’OTAN), les représentants nationaux des États membres se sont rencontrés à plusieurs reprise au cours de l’automne pour débattre des opérations en cours de l’Alliance atlantique et en particulier de l’Afghanistan, grande priorité opérationnelle de l’OTAN. Par ailleurs, des récentes critiques du ministre américain, Robert Gates, mettant en cause la compétence et la préparation des militaires alliés opérant dans le sud de l’Afghanistan, viennent ternir davantage l’image des militaires participant une opération des plus complexes qu’ait connu l’organisation militaire . Or, la fréquence de ces discussions et l’intensité des débats sur les scènes nationales ont mis en lumière les difficultés politico-militaires auxquelles se heurte la mission en Afghanistan et, plus généralement, ce genre d’opérations multinationales. Les désormais célèbres caveats (restrictions ou réserves nationales émises par les États participants) dont la levée devait intervenir après le sommet, soulignent deux aspects majeurs des opérations de ce type que sont au plan militaire, la multinationalité et sur le plan politique, la coopération internationale en matière de sécurité. [...]

Tous les numéros de la collection Points de mire sont disponibles ici

Documents joints

Samir Battiss. « Chronique d’une fragilité persistante : les dilemmes politiques de la FIAS », Points de mire, vol. 8, no. 11, 21 décembre 2007.



Université du Québec à Montréal (UQAM) Institut d'études internationales de Montréal (IEIM) Haut