Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP)

Accueil > Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (...) > Hybridité politique et résistances dans les pays du Sud.

Nouvelle publication du GREPIP

Hybridité politique et résistances dans les pays du Sud.

Septembre 2015


Cet ouvrage dirigé par la directrice du Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP), la professeure Nancy Thede, propose une conversation à plusieurs niveaux autour du concept d’hybridité politique : conversation entre le local et le national d’abord, entre l’Afrique et l’Amérique latine ensuite, et enfin entre l’anthropologie et la science politique. Un autre apport de ce livre est de croiser les corpus analytiques anglophones et francophones (et, dans une moindre mesure, hispanophones), et également de faire résonner théorie et études de terrain. L’un des objectifs est de réfléchir à la systématisation d’un concept encore sous-théorisé : l’hybridité politique – et pourtant essentiel pour saisir les multiples résultats inattendus de la troisième vague de démocratisation. Les études de cas mettent en dialogue, et parfois en débat, des processus en cours dans les pays andins – Bolivie, Équateur, Pérou – et en Afrique de l’Ouest – Sénégal, Bénin, Mali. Ce nouveau regard fait émerger des réflexions interpellant les certitudes simplificatrices sur la nature de la démocratie et de la participation politique. En plus de la professeure Thede, ont également participé à cet ouvrage John D. Cameron, Brice A. Davakan, Mountaga Diagne et Simon Godin-Bilodeau.
Pour plus d’informations voir le site des éditons Khartala.