UQAM

Suivre les négociations dans les Amériques, étudier les formes nouvelles que prend
l’intégration, servir de carrefour de recherche et participer au débat public.

Groupe de recherche sur les activités minières en Afrique (GRAMA)


Biographie

Le Groupe de recherche sur les activités minières en Afrique (GRAMA) est une composante de la Chaire C.-A. Poissant sur la recherche sur la gouvernance et l’aide au développement de la Faculté
de science politique et de droit de l’Université du Québec à Montréal
(UQAM).

Fondé en 1998, le GRAMA poursuit
un triple mandat de recherche, de formation et de participation aux processus
de prise de décision concernant les enjeux de développement économique
et social que suscite la présence croissante d’activités
minières en Afrique. Le GRAMA s’inscrit dans une approche d’économie
politique internationale et constitue un lieu de réflexion où
se rencontrent des chercheurs(es) multidisciplinaires qui s’intéressent
aux enjeux liés au développement économique, social, environnemental
en Afrique et à la responsabilité sociale corporative.

S’appuyant sur des études
portant entre autres sur le Burkina Faso, le Ghana, la Guinée, le Madagascar,
le Mali, la République démocratique du Congo et la Tanzanie, les
analyses du GRAMA cherchent à alimenter la réflexion des décideurs
publics et privés et des intervenants sur le terrain, ainsi qu’à
jouer un rôle de conseil auprès du secteur privé et des
organisations non-gouvernementales (ONG).

À titre d’illustration, l’équipe
du GRAMA travaille sur l’adéquation entre, d’une part, la prise en compte des
défis posés par le développement durable et la protection de l’environnement
dans la politique étrangère canadienne et, d’autre part, les enjeux socioéconomiques
soulevés dans les pays et les communautés où interviennent les compagnies minières
canadiennes. Pour un résumé de ce volet de nos travaux de recherche,
nous vous invitons à consulter l’article paru en février
2003 dans la revue britannique Mining
Journal
, qui a été repris par plusieurs institutions dont
la Banque mondiale dans le cadre de son Extractive
Industries Review
. À cet égard, les recherches en cours du
GRAMA rejoignent certains des thèmes centraux de recherche du CÉIM
soient ceux concernant la gouvernance institutionnelle et l’émergence
de nouveaux cadres normatifs.

Le GRAMA participe sur une base
régulière à des consultations, des sessions de formation
et diffuse ses travaux tant dans les milieux des institutions financières
et de coopération, que dans les milieux gouvernementaux et professionnels,
et par le biais de rédaction de mémoires et d’articles. Il travaille
en collaboration avec des milieux de recherche et de consultation tels que le Raw Materials Group (Suède), Centre for Energy,
Petroleum and Mineral Law and Policy
(Grande-Bretagne), Third
World Network Africa
(Ghana) et compte collaborer avec le nouveau réseau
African Mining Partnership (AMP). Le GRAMA travaille également avec les
milieux non gouvernementaux, et notamment avec l’Association
québécoise des organismes de coopération internationale
(AQOCI), le Conseil canadien
pour la coopération internationale
(CCCI) et son Forum Afrique-Canada.


Inscrivez votre adresse courriel pour recevoir toutes les nouvelles du GRAMA  :

Abonnement
Désabonnement

Monographies

Total de 1 publication

Articles scientifiques

Total de 7 publications

Notes de recherche

Total de 1 publication

Études, mémoires et thèses

Total de 11 publications

Articles de journaux

Total de 2 publications

Groupe de recherche sur les activités minières en Afrique (GRAMA)

Dans les médias

Total de 5 publications

Conférences

Total de 14 publications

Notes de conférence

Total de 1 publication

Communications

Total de 2 publications