> >
  • Michèle Rioux

    Directrice, Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)


    Michèle Rioux est professeure au département de science politique à l’Université du Québec à Montréal depuis juin 2006. Directrice du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) depuis octobre 2011, elle a précédemment été directrice de la recherche du CEIM. Elle a été professeure invité Erasmus Mundus, MAPP consortium, à l’Institut d’études internationales de Barcelone de janvier à juin 2013 (www.ibei.org). Spécialiste de l’économie politique internationale, ses recherches portent sur les organisations internationales et la gouvernance globale, les firmes transnationales, la concurrence, la société de l’information et le secteur des télécommunications, l’intégration économique et le régionalisme. Elle fait partie de l’équipe de recherche FRQSC dirigé par Christian Deblock (accords commerciaux).

    Au nombre de ses projets de recherches financés, on retrouve Gouvernance globale du travail, Du régime international des télécommunication à la gouvernance globale de la société de l’information, et Les trajectoires institutionnelles de régulation de l’économie mondiale. Elle a publié de nombreux ouvrages collectifs, parmi lesquels on retrouve L’Aléna conjugué au passé, présent et futur (PUQ, 2015), Global governance facing Structural Changes : New institutional Trajectories for Digital and Transnational Capitalism (Palgrave, 2015), Building the Americas (Bruylant, Bruxelles, 2007) et Globalisation et pouvoir des entreprises (Athéna, Montréal, 2005). Elle a aussi publié avec C. Deblock, « Canada and the UE : From Economic Dialogue to CETA » (International Journal, Vol. 66, no 1 hiver 2011), « L’impossible coopération fiscale internationale » (Éthique publique, Vol. 10, no. 1, Printemps 2008, pp. 9-34) et De la nationalisation du monde à la globalisation (PUL, 2013).

    Elle a organisé plusieurs colloques et conférence d’envergure internationale, notamment Cultures, Sociétés et numérique (2015), Humaniser le Commerce (I, II et III, entre 2007 et 2011), Débordement sécuritaire (2005), Ombres et lumières de la mondialisation (2004), Construire les Amériques (2003). Elle fait partie du réseau ORBICOM et de plusieurs associations de chercheurs (ISA, ECPR, IPSA). Elle est membre du comité de rédaction de la revue Interventions économiques et vice-présidente de la Société québécoise de science politique (2015-16).


Publications et conférences (104)

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin