> >
  • Diana Arghirescu

    Sinologue et philosophe de formation, ancienne étudiante de National Taiwan Normal University, Diana Arghirescu a obtenu son doctorat en Études de l’Extrême-Orient à l’Université Paris 7 (2003). Elle est aussi récipiendaire de la bourse Chiang Ching-Kuo pour études postdoctorales (2004-2006). Sa thèse révisée sur l’histoire intellectuelle de la dynastie des Song (960- 1279) et la pensée néo-confucéenne de Zhu Xi (1130-1200) est en voie de parution chez Éditions du Cerf. Ses intérêts de recherches incluent la philosophie morale en perspective interculturelle (Chine-Occident), la religion comparée (comparaison des traditions occidentales et chinoises), l’histoire intellectuelle chinoise, néo-confucianisme des Song et nouveau confucianisme du XXe siècle, ainsi que le rapport entre le confucianisme et le bouddhisme Chan à l’époque classique. Son étude sur la spiritualité néo-confucéenne du classique Daxue (La Grande Étude) est en voie de parution dans Journal of Chinese Philosophy. Elle collabore actuellement avec l’Institute for Advanced Studies in Humanities and Social Sciences (IHS) de National Taiwan University (NTU) dans le cadre d’une recherche sur le nouveau confucianisme du XXe siècle en Asie de l’Est. Diana Arghirescu travaille présentement sur une parallèle entre des textes néo-confucéens et bouddhistes des Song afin d’interpréter la complémentarité des spiritualités et des pratiques confucéenne et bouddhiste (Chan).


Publications et conférences (1)

  • Xu Fuguan et sa pensée dans le contexte du confucianisme de l’Asie de l’Est

    Traducteurs : Diana Arghiresco, Lin Ting-sheng
    Description
    La philosophie chinoise n’est pas le résultat du raisonnement, mais le fruit de l’entraînement. Si on utilise la philosophie occidentale comme critère pour analyser la philosophie chinoise, la philosophie chinoise semble très puérile, mais la philosophie occidentale n’a pas de rapport avec les sujets centraux de la philosophie chinoise
    Cet ouvrage est une porte d’accès à l’univers de pensée de Xu Fuguan, les fruits qu’on retire de (...)

    En savoir plus

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin