Un institut montréalais tourné vers le monde !
Bernard Derome, Président
MRI - Ministère des relations internationales Gouvernement du Canada

Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études et de recherches sur le Brésil (CERB) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche en immigration, ethnicité et citoyenneté (CRIEC) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Groupe de recherche en droit international et comparé de la consommation (GREDICC) Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Grands événements (Audios et vidéos|supprimer_numero|supprimer_tags)

Unités de recherche


Accueil > Les auteurs > Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD)

Chaire de responsabilité sociale et développement durable (CRSDD)

Présentation

La Chaire de responsabilité sociale et de développement durable est un lieu privilégié d’échanges et de réflexion sur les questions d’éthique et de responsabilité sociale. Elle s’intéresse aux nouvelles régulations sociales dans le contexte de la mondialisation et aux innovations socio-économiques portées par les acteurs. Créée en l’an 2000 et rattachée à l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, la Chaire a démarré officiellement ses activités en 2002. Elle rassemble aussi bien des professeurs, des chercheurs et des étudiants que des praticiens de la gestion qui, du fait de leurs intérêts ou de leur expérience, s’interrogent sur la place de l’entreprise dans la société et sur ses implications pour le gestionnaire.

Marquée par l’émergence d’une nouvelle économie et l’approfondissement d’une mondialisation dont on cerne encore mal les contours, l’activité économique et l’entreprise sont sujettes à des mutations importantes au chapitre de leur forme, de leur contenu et de leurs rapports avec les autres sphères d’activités humaines. Alors que des méta-enjeux nécessitent le recours à des coordinations inédites à l’échelle planétaire, les modes de régulation traditionnels sont questionnés pour faire place à une gouvernance nouvelle encore à définir. Plus que jamais institution clef du système socio-économique, l’entreprise est au cœur des débats et concentre à la fois les craintes et les attentes de populations en quête d’un développement durable. Les travaux de la Chaire de responsabilité sociale et de développement durable visent à mettre en lumière ces mutations et les défis qu’elles posent au chapitre de la gestion, de l’organisation sociale et des mécanismes de régulation.

La Chaire de responsabilité sociale et de développement durable poursuit l’objectif ultime de la promotion d’une économie au service de la personne humaine. Sa mission est de contribuer, par le développement et la diffusion des connaissances, par la recherche fondamentale et appliquée et par la formation des gestionnaires en exercice et en devenir, à la construction d’une économie humaine visant un développement durable.

La Chaire de responsabilité sociale et de développement durable entend devenir un pôle d’expertise reconnu en regard des problématiques relevant de ses champs d’intérêt. À cette fin, la chaire poursuivra des objectifs complémentaires de recherche, de formation et de sensibilisation.

Objectifs de recherche :

Créer une structure de regroupement de chercheurs universitaires provenant d’horizons disciplinaires variés en favorisant une perspective multidisciplinaire des objets de recherche de la chaire.

Offrir un lieu privilégié d’interaction et de partenariat de recherche entre praticiens et universitaires et entre chercheurs et étudiants en lien avec les problématiques de recherche de la chaire.

Mener des recherches, de type fondamental et appliqué, contribuant à l’avancement des connaissances dans les champs d’intérêt de la chaire.

Objectifs de formation :

Intéresser et soutenir des étudiants à effectuer des mémoires ou thèses dans les champs de recherche de la chaire, ou à œuvrer à titre d’assistants de recherche.

Assurer des relais d’information et de diffusion entre la recherche et l’enseignement aux trois cycles sur la problématique Économie et Humanisme.

Développer et offrir aux gestionnaires en exercice des séances de formation et de travail en regard des problèmes de gestion soulevés par la conciliation des impératifs économiques et des valeurs humanistes.

Objectifs de sensibilisation :

Supporter la publication et la vulgarisation scientifique des études et recherches menées dans le cadre des activités de la chaire.

Organiser et participer à des événements publics (colloques, table-rondes, etc.) permettant de mettre en présence chercheurs et praticiens.

Favoriser les échanges entre les membres et les partenaires de la chaire pour que celle-ci devienne un lieu internationalement reconnu de réflexion et d’interaction en regard de ses champs d’intérêt.


Publications et événements