> >
  • La crise

    LA CRISE est une lettre trimestrielle, commencée par hasard en septembre 2007, diffusée à l’origine dans un cercle familial et amical puis élargi au gré de la circulation des numéros et des demandes pour recevoir les numéros suivants. Les numéros de LA CRISE, à partir du N°3, sont formatés selon un schéma récurrent : deux ou trois rubriques analytiques sur l’évolution des évènements, une rubrique plus ou moins patrimoniale « Et mes sous dans tout ça ! », une rubrique « Le coin de l’intello » visant à prendre du recul par rapport aux évènements, et parfois une rubrique « Crise de rire ! » difficile à renouveler à chaque numéro, la crise ayant le mauvais goût de ne pas être souvent drôle. Merci à tous ceux qui m’ont fait part de leur intérêt à lire les numéros successifs de LA CRISE et m’ont ainsi encouragé à poursuivre et étendre la diffusion de cette lettre, qui reste toujours dans le format et le style résolument non académiques d’un espace de liberté, très loin des codifications des publications universitaires. Un grand merci aussi au CEIM de l’UQAM, où je suis membre associé, qui me fait l’honneur d’héberger sur son site cette lettre… plus ou moins trimestrielle, gratuite et sans abonnement !

    Voir la présentation générale de cette lettre et ci-dessous les numéros successifs, du plus récent au plus ancien.

    Henri REGNAULT


  • La galerie de tortures

    Résumé :
    Il est une légende selon laquelle il existerait des actifs sans risques, Saint Graal de l’investisseur prudent et fonds de commerce des gérants de placements dits sécurisés. Certes, en période calme d’un système économique et financier dont les mécanismes se reproduisent sans heurt majeur, il est vrai que certains actifs sont plus faiblement risqués que d’autres. Mais en période de ruptures et de troubles intenses (économiques, financiers, géopolitiques), comme actuellement, on peut plus ou (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • L’EURO… et les canards sauvages !

    Source : merveillesetsplendeursdantan.centerblog.net sur centerblog.
    Résumé
    Faudrait pas prendre les enfants de l’Euro pour des canards sauvages ! C’est pourtant ce que font les €lâtres et les €phobes. Les €lâtres sont accrochés à l’Euro monnaie unique, pourtant ingérable sans fédéralisme fiscal. Les €phobes, qu’ils viennent du national-populisme ou du social-populisme, en voulant détruire l’Euro, sont les meilleurs alliés de la suprématie déclinante du dollar. De grâce, pour contenir le petit hégémon (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Sorties des crises : le labyrinthe infernal

    Résumé :
    La crise économique… on finira bien par en sortir, même si elle s’apparente à un labyrinthe infernal. Mais la question est de savoir par quelle porte on va en sortir. La porte du côté clair, débouchant sur une dynamique soutenable et pacifique, ou bien la porte du côté obscur où le soulagement d’une apparente reprise économique ne fera que précéder l’effroi de troubles financiers, sociaux, environnementaux et probablement guerriers qui nous feront regretter les dernières années que nous venons de (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • L’avenir est radieux… mais le chemin est douloureux !

    Résumé :
    L’Europe est en crise. On doit s’interroger sur sa capacité à poursuivre la construction d’une Union Economique et Monétaire et envisager qu’elle soit obligée de se contenter du Marché Unique et de renoncer à l’Euro. Toutefois, les jeux ne sont pas faits et l’avenir de l’Euro pourrait bien être radieux, après un chemin douloureux pour les peuples, à condition de prendre conscience que la solution de la monnaie unique n’était pas adaptée à un ensemble inapte au fédéralisme fiscal et qu’il faut par (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Opération Jivaro : Bienvenue chez les réducteurs de dépôts

    Résumé :
    Une récente proposition de directive européenne officialise ce qu’on pouvait anticiper depuis l’épisode chypriote. En cas de défaut bancaire, au même titre que les actionnaires, les porteurs d’obligations et les créanciers divers, les déposants seront mis à contribution, au-delà d’un certain seuil de dépôts, actuellement (mais pour combien de temps ?) fixé à 100.000 €. On assiste ainsi à un véritable paradoxe de la liquidité : pendant que les Banques Centrales en créent à tire-larigot… on menace les (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Le grand chambardement : entre histoire longue et histoire immédiate

    Résumé
    En arrière plan de la crise, qui concerne inégalement les différents continents et affecte tout particulièrement l’Occident, se conjuguent de multiples facteurs dont la perception est d’autant plus malaisée qu’elle suppose de jongler avec des temporalités plurielles, entre histoire longue (le millénaire écoulé), histoire contemporaine (depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale) et histoire immédiate (celle des dernières années). Mais ces trois temporalités peuvent toutes se lire à l’aune d’un (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • La dette revisitée : de la possibilité d’un Sisyphe heureux ?

    Résumé
    Beaucoup de pays développés roulent difficilement, et dans la souffrance des peuples, une dette de plus en plus lourde, tel Sisyphe roulant son rocher au sommet d’une montagne, rocher qui redégringolera inévitablement, l’obligeant à reprendre inlassablement sa tâche, pour l’éternité. Sisyphe peut-il échapper à son destin ? Certains au FMI semblent même y croire… mais un tel « happy end » reste très incertain !
    Contenu Relire les chiffres : la dette revisitée, p.3 Chronique du défaut : une dette pas (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • L’impasse

    Résumé
    Entre gesticulations conjoncturelles impuissantes et agenda structurel au point mort, la crise poursuit inéluctablement son cours, nous rapprochant chaque jour un peu plus de l’irréparable, c’est-à-dire des fractures sociétales qui conduisent aux guerres civiles larvées ou ouvertes et des fractures internationales qui ne peuvent mener qu’à des fuites en avant fatales. Pourtant l’analyse des causes profondes de la crise est bien documentée : entre inégalités galopantes, système monétaire (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • La porte étroite

    Résumé
    Y a-t-il une issue à la crise de la dette souveraine, autre que la catastrophe de l’effondrement du château de cartes des Etats et institutions financières adossés les uns aux autres ? Dans le pur respect de la lettre des contrats entre débiteurs et créanciers, une issue positive est peu probable : autant essayer de faire passer un éléphant par une porte étroite ! Mais si les Etats savent dépasser l’idéologie libérale pour réaffirmer leurs prérogatives régaliennes à travers la répression (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Le Massacre des Innocents

    Résumé
    Des campements des expulsés de Sacramento aux suicidés d’Athènes, en passant par les chômeurs de partout et les exclus de toutes parts, l’heure est au massacre des innocents de la crise, comme dans les années 30. La dignité des femmes et des hommes ainsi sacrifiés exige de dire où sont les responsabilités profondes. Cette crise est née dans les dysfonctionnements et effets pervers des contrats entre agents économiques (subprimes, CDS, ventes à découvert…), la sortie de crise ne peut se concevoir (...)

    En savoir plus Télécharger le document :

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure souple favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation.

Abonnez-vous au bulletin