> >
  • Régionalisme


  • Les négociations hémisphériques : un face à face Brésil États-Unis

    L’échec de la Conférence ministérielle de Cancún ne fut pas une grande surprise. La surprise est venue du fait que le Brésil soit non seulement parvenu à regrouper autour de lui une coalition de 19 pays en développement, dont la Chine, l’Afrique du Sud et l’Inde, tous bien déterminés à tenir tête à l’alliance de circonstance entre les États-Unis et l’Union européenne sur les questions agricoles, mais aussi qu’il ait su jouer la carte de la négociation constructive, au point qu’on était, aux dires de tous les (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • ALÉNA et environnement : les clauses vertes font-elles le poids ?

    Est-il possible de concilier commerce et environnement au sein d’un accord de libre-échange ? Est-ce que la structure de ce modèle d’intégration négative ( où l’on cherche davantage à éliminer les barrières plutôt qu’à construire des ponts) est compatible avec la mission visant un développement durable qui est encastrée dans l’accord ? L’ALÉNA, qui est un accord à prime abord commercial, apparaît comme un obstacle à l’élaboration de politiques environnementales progressistes et ne remplace pas la perte de (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Le CARICOM : rapport d’atelier

    Les 29 et 30 juin, ainsi que le 1er juillet 2003, avait lieu à Montego Bay, en Jamaïque, une réunion d’information destinée aux journalistes de la région organisée conjointement par le Caribbean Regional Negociating Machinery (CRNM) et le Caribbean Policy Development Center (CPDC). Le présent rapport d’atelier est partagé en plusieurs sections qui devraient permettre, grâce à la recomposition des différentes présentations, d’établir un état des lieux des négociations en cours à plusieurs niveaux en même (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Les accords bilatéraux et régionaux de propriété intellectuelle dans la francophonie

    Bien que l’attention médiatique soit concentrée sur les organisations
    multilatérales, comme l’OMC, et les grands sommets internationaux, comme
    celui de Cancún, les frontières du régime international de la propriété
    intellectuelle sont également repoussées par la voie plus discrète, mais non
    moins efficace, des accords bilatéraux et régionaux. Les 51 États et
    gouvernements membres de la francophonie n’échappent pas à cette tendance.
    Or, la voie bilatérale modifie les rapports de force en faveur des pays (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • L’intégration de la société civile dans le Projet des Amériques

    À partir de la décennie ’90, la définition des programmes de développement intègre dorénavant, parallèlement aux prérogatives d’ordre économique, une considération accrue pour la conditionnalité politique de l’intégration, dans laquelle s’insère la mise en oeuvre de mécanismes de participation de la société civile des pays concernés. Au coeur de l’hémisphère occidental, la nouvelle envergure que prend la libéralisation des échanges, associée à la promotion d’un discours sur la valorisation de la démocratie et de (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Régionalisme, multilatéralisme et nouvel ordre international : la ZLÉA comme modèle institutionnel

    Cahiers de recherche du CEIM, No. 03-03, juin 2003.
    Nous sommes entrés depuis les années 1980 dans une nouvelle ère de négociations commerciales. Il ne s’agit certes pas de mésestimer le rôle de l’OMC, ses acquis en matière de libéralisation des échanges, encore moins l’importance des enjeux des négociations commerciales qui ont été lancées de peine et de misère à Doha, mais de prendre la mesure du fait que le système commercial multilatéral n’est plus adapté au contexte actuel de la globalisation. Le (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Le marché commun centre-américain (MCCA)

    Le Marché commun centraméricain (MCCA) comprend le Costa Rica, le Guatemala, le Honduras, le Nicaragua et le Salvador. Il est régi par le Traité de Managua et ses protocoles modificateurs. Sa population représente 6.5% de celle de l’Amérique latine, son territoire 2.1% et son PIB 2.2%1. C’est le plus vieux marché commun du continent. Dynamique dans la première étape de son élaboration au début des années 60, le MCCA a connu rapidement des moments difficiles durant la décennie des années 70, pour (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • OEA : le rendez-vous manqué de Santiago

    En re-visitant la région des Amériques dans le contexte de ce nouveau millénaire, il y a lieu d’observer une recrudescence de l’implication de l’Organisation des États Américains (OÉA) dans les affaires interaméricaines. Institution régionale crée après la Seconde Guerre mondiale en 1948i, l’OEA s’oriente aujourd’hui vers la recherche d’un nouveau panaméricanisme dont les paramètres sont encore indéfinis quoique les signes annonciateurs se manifestent déjà. Dans la plupart des pays de l’Amérique Latine et de (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • Une rivalité Nord/Sud sur le matériel génétique : le chapitre de la ZLÉA sur la propriété intellectuelle

    En novembre 2002, un avant-projet de Zone de libre-échange des Amériques (ZLÉA) a été rendu public. Cet avant-projet s’avère, en fait, une compilation des propositions négociées par les trente-quatre gouvernements des Amériques et la quasi-totalité d’entres elles sont toujours entre crochets, indiquant qu’elles ne font pas encore l’objet d’un consensus. Néanmoins, on dégage aisément du chapitre consacré aux droits de propriété intellectuelle une polarisation entre, d’une part, le rehaussement des normes de (...)

    En savoir plus Télécharger le document :
  • L’ALÉNA : inégalités et démocratie

    Cet article s’attachera à analyser les liens qu’entretiennent les processus de démocratisation et de globalisation, en s’appuyant sur l’exemple mexicain. .La perspective choisie visera à montrer l’influence que peut exercer un gouvernement sur l’insertion de son pays dans le marché mondial, plutôt que d’expliquer la manière dont l’entrée d’un pays dans la globalisation peut l’orienter sur le chemin de la démocratie. Cette étude s’appuiera sur les analyses institutionnelles de Maravall et de Przeworski ainsi (...)

    En savoir plus Télécharger le document :

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin