Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Notes de recherche | TLI Think ! Paper 12/2016

The Rich List : The Global Corporate Race to Be Number One

Daniel Drache (York University) Michèle Rioux (UQAM) et Paul Longhurst (York University) , 19 avril 2016

Abstract

This report proceeds in two sections. First, the report presents our empirical data, mapping the power shifts in the corporate global power structure in order to ask : Who is caught up with their rivals ? Who has fallen behind ? And who are closing the gap ? There are a lot of different metrics and ways to look at the rankings of the world’s largest corporations. We have combined a number of these important sources which track and compile the rankings based on 5 characteristics of corporate power which include : domestic market dominance, heavy transnationalization, technological advancement, cost-cutting, and soft power status. The second section the moves to address more theoretical and analytical questions about the changing global dynamic of the world economy, especially in terms of the role of government policies, regional groupings and international trade blocs such as the Trans-Pacific Partnership. Moreover, it concludes by framing a number of the reports’ key findings : 1) thanks to a large head start, American remains number one for now, 2) China will continue to be number two for a very long time to come, 3) oil money and corporate heavy debt loads in the resources sector are threatening global stability, 4) geopolitical regions matter more than ever. Lastly, it highlights what we call ‘The Final 2016 Score’ : 1-0 US over China.

D'autres publications

Vidéos | Article et vidéo de la conférence maintenant disponibles !

75 minutes de conversation : Repenser les réponses humanitaires

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

L’événement a eu lieu le 10 novembre 2020, en ligne, 7 décembre 2020

Balado | Frédérick Gagnon, Karine Prémont et Vincent Boucher

Entrepreneurs de sécurité nationale et politique étrangère américaine

Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques

Le Balado de la Chaire, 3 décembre 2020


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)